Burn After Reading

dans cinema

Burn After Reading

Ensuite, pour se détendre un peu, le dernier film d’Ethan et Joel Cohen : Burn After Reading avec Georges Clooney (Harry), Frances McDormand (Linda), John Malkovich (Osbourne), Tilda Swinton (Katie, la femme d’Osbourne) et Brad Pitt (Chad).

Osbourne était analyste à la CIA, étais car il a préféré démissionner plutôt que d’être muté ailleurs, il tente donc d’écrire ses mémoires. Sa femme, Katie, pédiatre, n’a pas vraiment la patience d’attendre qu’il se remette en selle, et entretient une relation adultère mais sérieuse avec Harry. Harry lui, est marié à une jolie écrivain de livre pour enfants, est très porté sur le sexe, et batifole un peu avec toutes les femmes qu’il rencontre, même via Internet. Linda et Chad, quand à eux, travaillent dans une salle de sport.

Un jour, Linda et Chad tombent sur une CD contenant une copie du disque dur d’Osbourne qu’a fait Katie en préparation de la procédure de divorce. Ce CD contient, outre ses comptes bancaires, une copie de ses mémoires. Chad est très excité par les informations qu’il y découvre, et essaye de faire chanter Osbourne…

Mon frère m’avait dit «fait attention, ce film est déjanté», je lui avait répondu «ben, ce sont les frères Cohen quoi…», et il m’a répondu «oui, non, c’est pire que d’habitude.» On est pris dans cet engrenage étrange, et on est à peine mieux informé que la CIA qui tente, vainement, et avec une extrême difficulté, de comprendre quelque chose à ce qui se passe… J’ai quand même beaucoup aimé, et beaucoup rigolé. Je sais que certains diront que c’est nul et qu’on ne comprends rien, c’est vrai, il y en avait dans la salle qui ont du penser ça, après, effectivement, ils ne rigolaient pas…

Posté par Mathieu Arnold le dimanche 28 décembre 2008 à 01:29

Rétroliens (0)

La discussion continue ailleurs…
Adresse du rétrolien : http://w.mat.cc/trackback/125

Commentaires

Le vendredi 8 janvier 2010 à 19:31, superrefman a écrit :
J'ai vraiment été déçu par les frères Cohen, je me suis vraiment ennuyé pendant ce film, alors que d'habitude je suis un vrai fan...
Poster un commentaire
(facultatif)

« Pour Elle   Mesrine, le diptique »