Braquage à l’Anglaise

dans cinema

Braquage à l’Anglaise

Aujourd’hui, marathon cinématographique, je commence par Braquage à l’Anglaise où nous retrouvons Jason Statham que nous avons déjà vu dans Snatch. ou encore Le Transporteur.

Terry Leather, un petit vendeur de voitures londonien, marié, deux enfants, voit ses affaires péricliter. Il est aussi un petit brigand, et c’est pour ça que Martine Love, une ancienne modèle, qui a un faible pour lui depuis des années lui propose un casse… Une banque va avoir son système d’alarme éteint pendant une petite quinzaine…

Il rassemble une équipe, deux amis d’enfance, un arnaqueur un peu dandy sur les bords, et un jeune qui fera le guet. Ils sont loin d’imaginer quel est le vrai but de ce casse, qui tire vraiment les ficelles, ni qui possède un coffre dans cette banque qu’ils sont en train de dévaliser. Un peut de MI-5, ou est-ce le MI-6 ? quelques flics ripoux, une propriétaire de bordel haut de gamme, un producteur de porno, et un meurtrier trinidadien (sisi, ce mot existe), on mélange, et voilà…

J’ai bien aimé, l’intrigue tient jusqu’au bout, toute le passage sur le casse est palpitant tellement ils sont débutants et débordant de maladresse.

Ce qui ne gâche rien, c’est que ce film est basé sur une histoire vraie, le braquage de Baker Street, qui a eu lieu en 1971, et, qui, comme dans le film, ne donna lieu a aucune arrestation…

Posté par Mathieu Arnold le samedi 30 août 2008 à 20:12

Rétroliens (0)

La discussion continue ailleurs…
Adresse du rétrolien : http://w.mat.cc/trackback/112

Commentaires

Le dimanche 31 août 2008 à 01:46, Coupe_Kolonel a écrit :
Déjà vu au cinoche aux US, et je confirme : il est excellent !
Poster un commentaire
(facultatif)

« All the President’s men   Hancock »