Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal

dans cinema

Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal

Ce midi, je suis allé voir papy Harrison Ford (68 ans quand même) qui retourne jouer aux aventuriers, Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal. Nous retrouvons aussi la jolie Karen Allen que nous avions déjà vu dans le premier volet de cette trilogie en quatre épisodes, mais cette fois ci, elle a un fils, Shia LaBeouf un peu rebelle. Et dans le rôle de la jolie méchante russe, nous retrouvons Cate Blanchett

Tout débute en 1957, dans le désert du Nevada, sur une base militaire qui contient un immense hangar numéroté 51, ou Indy a été kidnappé par des Russes qui cherchent une caisse bien précise. Les plus attentifs d’entre nous trouveront que ce hangar ressemble beaucoup à un autre hangar que l’on a déjà vu à la fin du premier épisode. Aussi étonnant que ça puisse paraître, les russes ne sont pas a la recherche de cette caisse là (que l’on apercevra brièvement parce qu’Indy l’aura percuté), mais d’une autre, qui contient quelque chose d’encore plus étrange, mais bon, nous sommes dans la fameuse zone 51, hein…

Après avoir échappé de justesse aux Russes, Indy survit à une explosion atomique (zone 51 toujours) en se cachant dans un frigo et se retrouve à être traité de communiste par le FBI (guerre froide, tout ça) et finalement, viré de son poste d’enseignant à cause de ça.

Il décide alors de partir en vadrouille, loin, mais se fait rattraper par Mutt, un jeune homme dont la mère a été kidnappée aussi, et ils partent sa recherche. Ils vont se retrouver à Nazca au Pérou pour retrouver la tombe d’un conquistador qui avait trouvé Eldorado…

Après maintes péripéties à travers la jungle amazonienne, nous nous retrouvons dans un temple, (qui n’est pas en or en fait, «or» était une mauvaise traduction, et ça aurait du être «savoir»,) où ils ramènent le crâne de cristal à son propriétaire (un squelette en cristal sans tête), les méchant meurent, et Henry Jones Junior à gagné un fils. Le film se termine par le mariage de Marion et d’Indy, tout va bien…

Après tous les échos que j’en avais eu, je m’attendais à bien pire, il n’y a peut être pas autant d’humour que dans les trois premiers, mais il y en a quand même, on retrouve aussi la griffe Spielberg. Ça pu être bien pire, et ça aurait pu être mieux, mais c’était pas si mal que ça

Posté par Mathieu Arnold le dimanche 8 juin 2008 à 19:21

Rétroliens (0)

La discussion continue ailleurs…
Adresse du rétrolien : http://w.mat.cc/trackback/104

Commentaires

Le jeudi 7 février 2013 à 03:06, Xile a écrit :
Salut Spi alors comme e7a t'as voulu mettre le maajdhraa e0 la poultok ???? grand fou va hihihi he9e9e9e9 cette semaine je veux 1 report des familles, tu vois c'que j'veux dire, 1 truc mastoc, 1 report que papi Perma racont'ra e0 ces ptits n'enfants au coin du feu ds 30 piges !!!!
Le jeudi 7 février 2013 à 08:42, ueaxvtbvs a écrit :
Jw7GAW upnkwebbrazc
Le mardi 19 février 2013 à 14:05, Denver a écrit :
buy cialis lsbs auto owners insurance 69235
Le mardi 19 février 2013 à 14:06, Jaylin a écrit :
buy cialis cfjhx auto owners insurance bjp
Le vendredi 8 mars 2013 à 12:21, Lettie a écrit :
car insurance quotes :-PPP insurance auto auctions mfyu
Le mardi 4 mars 2014 à 20:55, Kerryn a écrit :
However, insurance professionals are intelligent sufficient to understand that Quotes Chimp miss individual treatment; they aspire to be handled as people, as &number3 4;people of the household.&number3 4; For this reason insurers spend marketing companies vast amounts to think of homey mottos. As a customer, you got to recognize that marketing mottos are merely so, forget about, no less. Your selections in regards to the policy contract you finally select should be as cold eyed and according to reasonable self interest as may function as the selections the business makes about you.
Poster un commentaire
(facultatif)

« Iron Man   Deux Jours à Tuer »