Pré BSDCan, le Dev Summit FreeBSD

dans ma vie, mon œuvre

Comme chaque année, les deux jours précédants BSDCan (et les autres conférences BSD, EuroBSDCon, AsiaBSDCon, tout ça) sont utilisés pour d’une part, des tutoriels payants durant entre une demi journée et une journée entière, et d’autre part, le Developer Summit FreeBSD. Comme cela avait été fait l’année dernière, les deux matinées ont été utilisées pour des présentations, et les après midi par des BoF.

En ce qui concerne les présentations, hier nous avons eu (si on ne compte pas l’ouverture d’Ed Maste et de Robert Watson) :

  • GreenBSD par Poul Henning Kamp qui parlait des implications de la future version 5 de la norme Energy Star qui obligera les ordinateur a ne pas utiliser plus d’énergie que ce dont ils ont besoin, c’est à dire de par exemple ne pas alimenter les périphériques dont on a pas besoin, et ça inclue les processeurs et les cœurs non utilisés, ou de ne pas utiliser plus de courant que de raison, où par exemple, un serveur qui ne fait rien devrait ne rien consommer. Et donc, ce que FreeBSD pourrait commencer à faire pour prendre un peu d’avance.
  • finstall par Ivan Voras qui est le futur installeur graphique de FreeBSD et qui semble très bien parti.
  • Un bootloader qui parle http par Alexey Tarasov, plutôt pas mal du tout.
  • Un point sur l’avancement des différents ports de FreeBSD pour les plates-formes embarquées, ARM, MIPS et PowerPC par Rafal Jaworowski.
  • Une présentation de Ed Schouten sur ce qu’il a fait pour virer le Giant lock des TTY.

Et ce matin, nous avons eu :

  • Adrian Chadd qui nous a parlé de l’interception TCP transparente, les choses à faire, à ne pas faire, et ce qu’il faudrait que nous fassions pour que les industriels qui se basent sur FreeBSD pour des équipements transparents fassent à peu près tous pareil histoire de ne pas avoir 42 manières différentes de le faire, et 42 manières différentes à supporter.
  • Doug Rabson qui nous parle du gestionnaire de locks NFS, qui, maintenant, marche (salve d’applaudissement), ses évolutions, tout ça, et le fait que d’après lui, ben, maintenant, ça marche…
  • Justin Gibbs qui nous fait un point sur le fonctionnement de la Fondation FreeBSD ses attentes, ses moyens, ce qu’ils veulent faire. Et pour une petite contribution, on a droit à une jolie casquette.
  • Erwin Lansing nous parle ensuite de ce qui se passe dans les ports et dans l’équipe portmgr.
  • Robert Watson nous explique ce qui se passe de bien dans la pile TCP en SMP, comme c’est bien quand on a des interfaces 10G.
  • Et pour terminer, Peter Wemm nous parle de SVN pour remplacer notre vieux CVS des familles, et tant qu’a faire, remplacer perforce aussi. Un sujet, pas houleux, mais intéressant, comment se sortir de ce dépôt CVS ou tout le monde est allé modifier des choses à la main (oui, à la main, pas avec cvs admin), et qui, en 15 ou 18 ans, est devenu complètement énorme. (Sans compter les déficiences mentales de CVS pour beaucoup de choses.) Le dépôt une fois converti dans SVN fait environ 3Go, et est bien plus maintenable que la version CVS.

Pour les BoF (réunions informelles entre quelques personnes sur un sujet qui les intéresse), il y a eu un meeting de la cabale de la pile réseau (comme à chaque devsummit), une discussion animée par Mark Linimon sur GNATS et l’équipe de chasseurs de bugs, un sur les outils de debug et de profiling, un sur le systèmes de paquets, deux (parce qu’a la fin du premier, ils n’avaient pas fini) sur la virtualisation, un sur FreeBSD low power, un sur syscons, un sur TrustedBSD et ce qui va avec, un sur les systèmes de fichiers et le cache, un sur l’embarqué, et un assez dense par David Maxwell sur Coverity Prevent où, pour être sur d’avoir beaucoup de monde, il avait prévu des glaces.

Posté par Mathieu Arnold le jeudi 15 mai 2008 à 23:01

Rétroliens (0)

La discussion continue ailleurs…
Adresse du rétrolien : http://w.mat.cc/trackback/97

Commentaires

Le mercredi 6 février 2013 à 10:35, Jijo a écrit :
Thanks a bunch. I have a client site I'd aeldary raised the memory limit on, and was still having issues, this fix totally took care of it. But just so you know, often you don't need access to the server php.ini. You can put this in your wp config file to override the server setting:@ini_set( pcre.backtrack_limit',1000000);Perhaps some shared hosts don't allow it, but for many it should work. And you don't have to restart Apache either.
Poster un commentaire
(facultatif)

« Direction Ottawa…   BSDCan, premier jour »