Archive de mai 2008

Jusqu'à Paris, et au delà

dans ma vie, mon œuvre

Etonnamment, l’embarquement a été beaucoup plus calme et serein à Montréal qu’à Paris. J’étais en 16A, alors, je suis rentré parmi les derniers, ça m’a laissé l’avantage de pouvoir rester assis dans le terminal où c’était confortable le plus longtemps possible.

L’avion était toujours un A330-300, mais ce coup ci en configuration 3-3-3 et plus 2-4-2 comme à l’aller, c’est un chouilla moins bien quand on est à la fenêtre, j’ai bien fait d’aller faire pipi avant d’embarquer. (Oui, toujours très intéressant.)

Suite…

Posté par Mathieu Arnold le 21 mai 2008

Direction Montréal…

dans ma vie, mon œuvre

Bon, ben, on est lundi, je vais rentrer chez moi. Je me réveille doucement, vers 7h30 en me disant qu’il va falloir que je fasse mon sac. Je prends une douche, m’habille (short, t-shirt), ouvre les volets, vois la pluie tomber, ouvre mon mac et regarde la météo, pluie, 6°C… Exit le short, ça sera pantalon et sweat, ça fera de la place dans mon sac. Je prépare donc mon sac, enrobe tout le sirop d’érable que je ramène dans tout le linge sale histoire de le protéger contre les brutalités des bagagistes de l’aéroport.

Suite…

Posté par Mathieu Arnold le 20 mai 2008

BSDCan, dernier jour

dans informatique

Et voilà, depuis les temps immémoriaux (enfin, depuis au moins cinq ans) ou le gentil Dan Langille fait tout son possible et même plus pour rendre nos mois de mai plus beaux, plus sympa, et plus instructifs, il est arrivé ce qui devait arriver, et qui arrive toujours trop vite. Qu’est-il arrivé me direz-vous, (pour peu que vous n’ayez pas lu le titre du billet, ou que vous soyez complètement idiots), et bien, bande de dégénérés, en ce matin radieux, ou le soleil brille, les écureuils font leur boulot d’écureuil, les oiseaux chantent, et les bsdistes se réveillent doucement, il est arrivé ce qui devait arriver, nous voici arrivé le deuxième et bien malheureusement dernier jour de BSDCan ’08.

Et donc, après un petit déjeuner rapide, mais copieux, ou le cholestérol coula à flot, à la cafétéria de la résidence, je suis allé faire une petit tour en ville, (oui, je suis déjà en ville, mais ça sonnait bien,) et faire quelques courses pour ceux qui m’avaient commandé des choses. (Mais comment vais-je ramener tout ce sirop d’érable…) Pour ne toujours rien gâcher, il fait encore très beau. Les courses faites, et mes poumons remplis du grand air du matin Canadien, je pense que je vais me diriger doucement vers SITE et m’allonger dans l’herbe en attendant que les conférences commencent à 10h…

Suite…

Posté par Mathieu Arnold le 18 mai 2008

BSDCan, premier jour

dans informatique

La journée commence, (comme les autres jours d’ailleurs) par un petit déj à la cafétéria de la résidence, qui est, plutôt pas mal du tout, s’en suit une petite marche jusqu’au bâtiment où la conférence se tient, SITE.

Un petit passage au bureau d’enregistrement pour récupérer mon pack, (une sacoche, la facture, un petit carnet Google,) et je vais m’asseoir dans l’amphi ou va se tenir la welcome session où Dan Langille va nous faire rire.

Suite…

Posté par Mathieu Arnold le 16 mai 2008

Pré BSDCan, le Dev Summit FreeBSD

dans ma vie, mon œuvre

Comme chaque année, les deux jours précédants BSDCan (et les autres conférences BSD, EuroBSDCon, AsiaBSDCon, tout ça) sont utilisés pour d’une part, des tutoriels payants durant entre une demi journée et une journée entière, et d’autre part, le Developer Summit FreeBSD. Comme cela avait été fait l’année dernière, les deux matinées ont été utilisées pour des présentations, et les après midi par des BoF.

Suite…

Posté par Mathieu Arnold le 15 mai 2008

Direction Ottawa…

dans ma vie, mon œuvre

Cette année, au lieu de prendre un avion aller-retour Paris-Ottawa, j’ai pris un Paris-Montréal, et j’ai décidé de faire le reste du voyage (200km) en bus, ça tombe bien, il y a une station de greyhound à l’aéroport Dorval, et une à l’université d’Ottawa. Dans le hall des arrivée, il y a un point d’information avec les horaires des bus d’affichés, prochain bus dans 45 minutes, ça tombe bien, je suis déjà là, et Ollivier qui arrive par un vol Air France un peu après moi en est à la douane et ne devrait pas tarder à arriver, si tout va bien, on aura ce bus, et on sera à Ottawa à l’heure de l’apéro.

Suite…

Posté par Mathieu Arnold le 15 mai 2008

Montréal, l'arrivée…

dans ma vie, mon œuvre

Peu après le décollage, le personnel navigant nous distribue des petits formulaires à remplir en attendant (oui, on a juste 7h de vol) pour les douanes à l’arrivée, (ah, oui, ne faites pas comme moi, prenez au moins un stylo, vous pourrez remplir ces papiers là, et vous pourrez écrire des cartes postales,) histoire d’avoir un joli papier disant qui on est, ou on habite, par quel vol on arrive, d’où on arrive, si le but du voyage est pour des études, personnel ou professionnel. Ça demande aussi si on amène des armes, des fruits, du fromage, des produits dérivés d’espèces en danger, ou plus de dix mille dollars en liquide, et enfin, si on a visité une ferme ou si on compte le faire, ou encore si on s’est envoyé par la poste des choses pour éviter la douane (oui, je fais exprès de vous éviter, mais je vous le dis quand même).

Suite…

Posté par Mathieu Arnold le 15 mai 2008

L'avion, les français… Mon dieu…

dans grumbl

Ce matin, j’avais le plaisir de découvrir le terminal 3 de l’aéroport Charles de Gaulle. Mon vol était à midi, et en arrivant a 8h40, j’ai eu droit à avoir une place avant les ailes, ce qui promettait un vol sympa. Mais avant de parler du vol qui s’est bien passé, et où malgré tout ce qu’on peut dire sur Air Transat, ils sont très gentils, et on mange bien.

Mais revenons avant le départ, dans le Terminal 3. Je disais donc, a 8h40, j’étais seul (avec les techniciens de surface) dans le grand hall d’embarquement. Le temps passant, le hall s’est remplit, mais les gens étaient assis, et calmes.

Suite…

Posté par Mathieu Arnold le 14 mai 2008